Tiens, vous ici ?

 

anthropocentrisme.jpg

 

 

 

 

 

 

    Voilà que je renoue avec mon ancien site. Envie d’écrire ? ce soir oui certainement. D’être lu? quel importance. Les quelques mots qui glisserons ce soir ne serons ni empruns de grandes leçons, ni d’un comique grandiose, ni d’un drame absolu. Vous connaissez ces jours où l’on regarde par la fenêtre pour n’y voir que la répétition ? ah, vous aussi ? Le temps nous apprend pourtant à aimer cette sensation de répétition, cette impression de déjà vue, ce vide temporel.

    Pourquoi es-ce que certain matin on se léve avec la désagréable sensation qu’on ne veux plus de cette boucle ? qu’es-ce qui change par rapport au autre ou on l’accepte ? un peu plus de fatigue, un peu moins de tendresse, un thé dégueulasse ? notre vie est basique. Au final on bouffe, baisse, aime, chie, bosse et apprend. Tous ça dans un shaker qui y donne tous le piment c’est vrai mais notre vie est simple. Certains vont aimer ce mélange et trouver le cocktail divin tandis que d’autre demanderons pourquoi on à mis du poulet dans un tit punch.

    Alors es-ce que la lassitude vient des questions qu’on se pose ? possible. peu être qu’il faut parfois oublier ses questions afin de savourer une vie simple. Le questionnement qu’il soit sur des questions existancielle (genre es-ce que walker passe ce soir ?) ou d’un fait bien plus basique impose une avancée. ne se pose-t-on pas des questions pour y répondre et donc avancé ? alors se poser trop de questions et faire du sur place nous rendrait las.

    Voilà pourquoi dieu créa les drogues diverses, les jeux vidéos et l’amour. Le dernier car en un phénomène il pose plus de question dans la vie d’un grand philosophe que la recherche de sa vérité. Les jeux vidéos parce qu’on oublie notre vie pour se poser les questions qu’un autre à prévu pour nous. Les drogues ben ….parce que quoi… pfff. Et pourtant chaque jour n’est-il pas un don d’unicité ? Toutes les joies et les peines que l’on trouve ne font t’elle pas avancée ?

    Une phrase d’un film de midinette disait « l’important ce n’est pas de gagner ou de perdre, c’est la manière de jouer ». La vie c’est un peu ça. Peu importe que vous ayez répondu à toute vos questions quand la faucheuse arrivera. Peu importe que vous soyez un mec bien ou la pire des raclures. Ce qui importe au final c’est le chemin qu’on parcours chaque jours. C’est les leçons qui nous font arriver un peu plus loin. Je vous rassurent de suite aucun de nous n’arrivera au niveau bonus de ce jeu de la vie. Il n’y a pas de sauvegarde et on rate souvent les points de passage. Mais tous les jours et chacun dans notre quotidiens on apprend un peu plus ce que ça implique d’être Humain.

    Je sens que je vais relire ce texte demain matin et le supprimer parce qu’il ne voudra plus rien dire. Car demain je serais différent.

 


Calos, marchand de nostalgie

 

 

 

 

 

 

symbolechinois3.gif

Laisser un commentaire