Et si …

2 avril, 2008

Rappelez vous le souvenir du dernier « et si ». Et si on était pas si con ? Et si la voisine d’à coter me regardait? (sans doute des restes du club dorothé) Et si je savais où je vais ? Et si j’avais le temps de faire ce que je veut ? Et si j’arrêtais de me prendre la tête avec la personne avec qui je vis ? Et si les boulangerie fermaient plus tard ? Et si on pouvait achetez ce qu’on veut quand on veut ? Et si les ananas qu’on achètent au super marcher était bon ? Et si on pouvait avoir un chat et un chien, un enfant et continuer à faire la fête ? Et si on arrêtais de se poser milles question ? Et si il n’y avait pas la mort ? Et si je tombait amoureux de ma boulangère qui à un chien et continue de faire la fête ? Et si je matait le dernier épisode de ma série préféré avant de me mettre au boulot ? Et si j’arrêtais de bosser ? Et si je vivait pas procuration en donnant du vieux pain sur mon balcon (je suis amoureux d’une boulangère ça aide) pour tirer les moineaux et les pigeons ?

Pourquoi es-ce qu’on se prend la tête comme ça ? tous le temps … pour le présent, le passé ou le futur. Et si j’avais mis l’autre pantalon ? Et si j’avais pas rencontrer mes amis ? Et si je croisait l’amour à la sortie de la charcuterie ? On est fatiguant à s’interroger en permanence et même en le sachant on ne peu pas s’en empêcher. On vénère des Héros qui vivent sans se poser de question. Tous ces hommes qui suivent un code qui n’ai pas le notre. Pensez vous que Indiana Jones (pardon henri jones junior) se pose des questions avant de se taper la playmate du mois de juillet de savoir si demain elle portera des souliers marron qui n’irons pas avec son chapeaux ? d’une lui non mais je suis sur qu’elle oui et de deux même si c’est le cas on ne veut pas le savoir c’est un héros il doit sauter entre les balles, insulter le méchant et romancer avec les sexy girls du film. C’est aussi parce qu’il n’a pas à se poser la question de ce qu’il mangera demain midi qu’on l’aime de manière inconditionnelle et irrationnelle. Ne serait-ce pas ces personnes qui serait nos nouveaux modèles à atteindre lorsque l’âge d’homme se profile ? peu être ou peu être pas. On rêve peu être simplement de dépasser celui qu’on est et de devenir l’être parfait sans peur, colère, haine, vengeance, amour, excès, pardon que l’on voit dans ces hommes et ces femmes qui joue de l’instinct pur dans notre petit ou grand écrans.

Enfin voilà déjà trop de réflexion pour une journée de reprise … et cela alors qu’une image aurait suffit à résumer la situation.

 

minihumour094.jpg

La Légende Des Cinq Anneaux

1 mars, 2008

sword800x600.jpg

 

 

 

 

 

 

Voilà, je débute ma section jeux de rôles! et il serait inaproprier de ne pas parler de celui qui est ma base de jeu du momentL5A. La légende des cinq anneaux (légend of the five ring en anglais) est un jeu de rôle unique sur bien des plans qui envoi le gaijing (l’étranger) que vous étes dans un monde de samouraïs, d’honneur et de code social bien éloigné du notre.

Unique car c’est un jeu de rôle rattacher à un jeu de cartes ce qui est rare. Le jeu de carte et les différentes éditions fixe plus ou moins la ligne historique du jeu de rôles. En quoi es-ce un avantage me direz vous ? bien simplement pour la multitude de personnages déjà crée pour le jeu de carte. Le jeu de rôle se compose de scénarii écrit par le maitre de jeu/conteur (MJ) de l’histoire dans lequel les joueurs et les personnages qu’il incarnent (PJ) vivent leurs aventures. Le gros avantage d’avoir une telle masse de personnages est que cela crée des inspirations multiples pour le maitre de jeu suivant qu’il étudie un personnage ou un autre.

 

Unique car il vous plonge dans un univers difficile à appréhendez, le japon médiéval. Soyons honnête pour la plupart d’entre nous arriver ne serait-ce qu’à imaginer notre monde médiéval sans les clichés hollywoodien tient du miracle, alors tentez de voir l’amorce de ce monde médiéval au coutumes et pratiques bien plus stricte nous est à jamais exclus. Pourtant on peu avec du travail et beaucoup d’histoire arriver à voir de quoi est fait la couche superficiel de ce monde plein de courtisans aux langues plus acérées que des épées, de samouraïs qui trahissent pour gardez leurs honneurs, de clan qui veulent le pouvoir, de magie et de contact avec le divin. Pourquoi superficielle ? parce que soyons honnête nous somme et nous resterons des gaijing se prenant pour des samouraïs. C’est sans doute la leçon qu’aurait du se rappeler Rob Marshall en
réalisant « mémoire d’une geisha ».

Enfin unique de par la taille et la somme d’aventure que l’on peu y jouer. je croit qu’avec ces deux derniers point on a toucher le coeur de mon affection pour ce jeu. En fait c’est une accumulation d’information qu’il nous suffit de détourné pour crée une aventure. Les puriste s’offusquerons peu être qu’on joue avec le monde mais il me semble quand a moi qu’on ne peu crée qu’une chose qui à une attache avec nous, aussi pour crée sur un monde j’ai besoin de le comprendre et d’en adapté ses personnages à ma façon de voir les choses. Dans la campagne qui est en cours en ce moment même j’ai crée des personnages exceptionnels dans un climat politique exceptionnel pour amener progressivement les principaux protagonistes à tenter de remettre de l’ordre.

D’ailleurs il me semble qu’il sera de bon ton de préparer la suite des aventures de mes magistrats dès que je serait de retour dans la ville des cénomans (jamais oh grand jamais je n’appellerais cette ville cité plantagenêt … bande d’hérétiques.

 

A suivre quelques liens utiles pour L5A:

 

 

  1. http://www.l5a.editions-ubik.com/
  2. http://maison.geisha.free.fr/salon/salon_frames.htm
  3. http://www.sden.org/-Livre-des-5-anneaux-.html
  4. http://www.voixrokugan.org/reglebase.php
  5. http://www.big.or.jp/%7Eloupe/links/fhisto/fhisinx.shtml

mwrpgcover.jpg

 

 

Petite explication textuelle

29 février, 2008

chevroletkalosa.jpg

 

« Commençons par le commencement » voilà bien la phrase la plus célèbre de l’histoire de France qui n’a jamais été cité. Que croyez vous qu’ai dit Clovis avant de s’attaquer au général Romain Syagrius ? Que croyez qu’ai dit ce cher Dagobert en remettant sa culotte ? Que croyez vous qu’ai pu dire notre grande duchesse de Bretagne avant son premier mariage avec un roi de France ? Qu’aurait donc dit les indépendantistes américains en jettant sanguinairement du bon thé Anglais à l’eau ? et surtout qu’a donc dit jean Monnet quand on lui à demander de réfléchir sur une union de l’Europe ?

Et bien voilà justement ce que je vais vous dire en ce jour historique entre tous, le 29 février 2008. Historique pourquoi ? ben parce que j’ai envie que ce soit un jour historique. Maintenant que les historien font du journalisme pourquoi les gens du présent ne devrait-il pas définir à l’avance les jours dont on devra se rappeler ? Ce jour historique sera donc celui où je vous parlerait du marchand auteur de ce site j’ai nommé Calos. Bien il n’échappent à personne que ce nom est un pseudonyme puisque aucun enfant n’aurait réussit à survivre au collège avec un nom pareil. Mais l’intérêt est surtout où et pourquoi ce nom est apparu dans ma vie. En fait je me baladais sur l’avenue le coeur ouvert à l’inconnue quand soudain … non, stop! Temps mort! Et on reprend! Donc je tentait d’échapper a mes cours en me planquant dans une sombre bibliothèque pleine de césars, d’octaves et d’autre mecs supers dont j’ai perdu les numéros quand un fourbe écrivain à l’imagination débordante me lança une aventure dans la légende des terres du milieux à travers un jeu de rôle nommé JRTM. Ainsi était né un homme trouble au passé tragique et aux activités vraiment douteuses nommé Enamuoras. D’ailleurs se nom était si douteux qu’il évita de se faire reconnaitre comme tel mais pris la tête d’un petit bazar sous le nom de Calos. Précisons que cette scène se passe en 2002 avant la sortie de la voiture homonyme: la Kalos de chez Ford.

Ce marchand douteux mentait à tous va, escroquait ses clients et disposait d’une réserve de poisons à faire pâlir un ambassadeur italien. Mais si ce personnage était un fillou de bas étage pourquoi alors le garder en mémoire et en faire un pseudonyme me direz-vous? Pour une raison assez simple en fait c’est que de ce jeu et de nombreux autres à émerger l’association de Rôlistes Alchémia. Aujourd’hui encore les anciens membres s’appellent par les noms de leurs personnages de cette première partie mémorable. Donc je suis Calos pour ces gens qui sont mes amis.

Il y a sans doute une autre raison à ce choix c’est que je pense avoir mis dans le personnage de calos une partie de mon regard sur le monde de l’époque dans ce personnage avec la maxime: « Les grandes gens sont faite pour faire de grande choses alors laissez moi les petites ». C’est un peu dans cet esprit que je voit les pages qui vont défilées. Arrêtons de voir les choses en ligne droite et avec tous le sérieux de notre age adulte. Regardons un peu les choses de façon décalé et sans se fier à notre raison,chose que nous autre Français avant décidément bien du mal à abandonner.

Pour autant je pense que certains textes sérieux que je doit écrire depuis longtemps serons aussi entreposer ici avant de trouver un gogo à qui les vendre. Donc peu être qu’un jour je serait obligé de changer de pseudonyme pour prendre celui de Delnuminas mais j’espère pour vous que vous ne verrez pas la transition.

 

Calos, Marchand de sable

 

Bonjour et bienvenue chez Calos

29 février, 2008

79328usericon1.jpg

 

Voilà le début de ce site que je pressent un peu foulli, plein d’anecdotes, d’humour douteux et de chaleur. Espérons qu’il transporte avec lui un peu de mon monde pour vous y faire entrer, même si j’en ai peur ce sera par la petite porte. Cependant il semble que ce blog ne sera que le reflet de mes errances nocturnes dans les semaines à venir avant que je puisse y consacrer l’attention que s’en conteste il mérite puisque je l’aime déjà… d’ailleurs vous qui l’aimer aussi vous m’en donner combien dite ?

Calos marchand de bonne humeur

12